Projet Educatif

PROJET EDUCATIF
DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS
(Annexé au projet d’établissement)

 Ce projet sera retravaillé et détaillé en partenariat avec l’équipe éducative

Le projet éducatif et social définit les objectifs de l’action éducative des personnes qui dirigent et animent la micro-crèche. Il décrit également l’organisation et les activités de la structure qui permettent de prendre en compte les besoins psychologiques et physiologiques des enfants, ainsi que les besoins spécifiques d’enfants atteints de handicaps ou de maladies chroniques.

Le projet éducatif et social correspond aux valeurs de l’ADMR et à son histoire. Aussi, ce projet exprime clairement la volonté de la structure de s’adresser à tous les enfants concernés, sans discrimination, tout en tenant compte de ses besoins et de son environnement social et familial. Par ailleurs, le projet favorise l’action dans la proximité : il permet la participation de tous, professionnels, parents et bénévoles de l’association à la définition des objectifs éducatifs et sociaux en cohérence avec les valeurs de l’ADMR.


 I - LES OBJECTIFS EDUCATIFS ET SOCIAUX

 1)   Veiller à la santé, à la sécurité et au bien-être de chaque enfant : les parents confient leur enfant à une micro-crèche. Ils attendent de cette structure qu’elle offre des garanties optimales de sécurité et d’hygiène. Ils attendent également que leur enfant évolue dans un climat de sécurité affective et de confiance, comme à son domicile.

 2)  Favoriser le développement des enfants : la micro-crèche doit proposer aux enfants des activités éducatives, ludiques, culturelles et artistiques pour développer leur sens de la construction et de la créativité.

3)   Favoriser l’accès de tous et notamment des enfants atteints de handicaps ou de maladie chronique : parce que l’ADMR a comme projet politique d’intervenir auprès de tous, la structure doit permettre à tous les parents, y compris ceux dont les enfants sont atteints de handicaps, de bénéficier d’un soutien de la structure. Les dispositions sont prises de façon à ce que cette intégration se fasse dans les meilleures conditions possibles : temps d’adaptation adapté, renforcement de l’équipe si nécessaire, travail en partenariat avec l’équipe soignante de l’enfant et possibilité d’intervention à la micro crèche pour des séances de kinésithérapie ou de psychomotricité par exemple.

 L’accès de tous suppose également d’accueillir les enfants dont les parents se trouvent dans des situations précaires et bénéficient des minima sociaux.  Une place leur est  octroyée mais en fonction des disponibilités  cet accueil pourra s’effectuer sur les 10% surnuméraires.

4) Proposer un accompagnement individualisé : La micro-crèche est une structure collective à taille humaine. Les enfants bénéficient d’une relation personnalisée aux adultes assurant leur encadrement, et profitent aussi bien du plaisir de jouer avec leurs petits camarades.

 5) Permettre la socialisation des enfants : les parents confient leur enfant à une structure collective dans le but de favoriser également leur intégration sociale. La structure doit favoriser l’apprentissage des normes sociales, en complément de celles acquises au domicile, et doit favoriser l’ouverture à l’autre, quel qu’il soit.

6) Détecter d’éventuelles difficultés physiques, mentales ou sociales de l’enfant : le rôle des professionnels qualifiés est également de détecter, de façon précoce, d’éventuels problèmes ou troubles chez l’enfant, qu’ils soient d’ordre physique ou social de façon à permettre une action préventive le plus rapidement possible et éviter que la situation ne se dégrade.

 7)  Associer le plus possible les parents à la prise en charge des enfants : pour garantir le développement des liens affectifs, pour permettre à l’enfant de s’épanouir pleinement et pour s’assurer que les parents partagent pleinement le projet éducatif de leur enfant.

 

 


II - LES MOYENS DE LES METTRE EN ŒUVRE :

La formation :

L’équipe éducative est composée d’une éducatrice de jeunes enfants (responsable technique de la structure), de deux auxiliaires de puériculture et de deux assistantes maternelles.

L’équipe éducative se veut professionnelle, mobile et cohérente dans son action éducative, apte à identifier, partager, utiliser et développer les compétences propres à chacun de ses membres. Elle se donne pour mission :

En regard des enfants,

- d’offrir un accompagnement de qualité dans un lieu de vie chaleureux et sécurisant qui privilégie le bien-être de l’enfant et favorise le développement harmonieux de ses potentialités en tenant compte de ses besoins.

- de construire des actions éducatives et d’utiliser des situations de vie permettant à l’enfant d’installer des repères sécurisants, tout en faisant diverses expériences socioculturelles et affectives qui le conduiront à la découverte de lui-même, des autres et de ses appartenances (familiales, sociales et culturelles).

- d’observer chaque enfant avec attention afin d’identifier ses besoins spécifiques, de détecter d’éventuels problèmes ou troubles et, dans un souci de prévention, de transmettre à qui de droit nos observations.

En regard des parents :

- de développer une relation de confiance en offrant aux enfants la possibilité de grandir en toute sécurité dans un contexte favorisant leur éveil global

-d’apporter un soutien à la parentalité par le développement de liens de partenariat et de collaboration qui privilégient l’intérêt de l’enfant et la complémentarité éducative entre l’éducation familiale et les pratiques éducatives de l’institution.

Les places et les fonctions de chacun (enfants, professionnels, parents) sont préservées.

Des actions de formation continue seront organisées pour les professionnels et les bénévoles de l’association, en lien avec la fédération, pour permettre une qualification toujours plus grande des intervenants et responsables et garantir ainsi une qualité de service optimale.

L’adhésion aux valeurs :

Les bénévoles de l’association, les parents des enfants concernés et les professionnels recrutés doivent adhérer aux valeurs de l’ADMR que sont l’aide à tous et l’action dans la proximité avec la participation de tous. Le projet de service sera notamment partagé et le livret d’accueil du client sera remis à toute personne bénéficiant des services de la micro-crèche.

Une prise en charge en adéquation avec le projet :

L’adaptation :

La période d’adaptation est instaurée dans l’intérêt de l’enfant et de sa famille. Ainsi, nous proposons à l’enfant de s’intégrer progressivement à la vie du groupe. L’objectif premier est d’apprendre, pour l’enfant et son parent, à se dire au revoir, et à se retrouver ensuite. Par ailleurs, l’enfant se familiarise avec la structure, l’équipe éducative, et la vie en collectivité.

Les modalités, horaires et la durée, sont fixés en fonction des besoins de l’enfant et de sa famille, en concertation avec la responsable technique.

Le premier jour d’arrivée, l’enfant et accueilli avec ses parents. Ensuite l’enfant restera d’abord quelques dizaines de minutes sans ses parents puis de plus en plus longtemps.

L’accueil :

L’accueil du matin est un moment important de la journée. Pour un accueil réussi, chaque matin, l’équipe veille à :

  •  Accueillir chaque enfant dans ce qu’il est, ici et maintenant, afin de se centrer dans le moment présent.
  • Ce que chaque enfant se sente en confiance avec chaque membre de l’équipe ; pour ce faire l’adulte se met  à la hauteur de l’enfant, au sens propre et au sens figuré, fait preuve d’empathie et développe une attitude bienveillante.
  • Nommer chaque enfant par son prénom

 

  • Permettre à l’enfant d’avoir une place dans l’institution en prévoyant un espace personnel (un crochet, un casier, un lit …).
  • Etablir une relation de confiance avec l’enfant et ses parents, par un accueil personnalisé, des échanges réguliers.
  • Permettre à l’enfant de garder son objet transitionnel (si objet il y a) tant qu’il en a besoin.
  • Permettre à l’enfant et à ses parents d’identifier les professionnels présents pour sa prise en charge : prénom, photo…
  • Respecter les préférences de l’enfant à l’égard d’un professionnel sans pour autant  que cette relation devienne exclusive.
  • Aménager l’espace pour le rendre accueillant et chaleureux.

Lorsque l’enfant a été accueilli par l’équipe, et que les échanges sur les informations à connaître pour une bonne prise en charge (comment s’est passé la nuit, le week-end, à quelle heure a été pris le petit déjeuner..), les parents sont invités à se retirer après avoir dit au revoir à leur enfant, en ayant expliqué les raisons de leur départ et évoqué les retrouvailles en fin de journée/matinée.

Lors du départ de l’enfant, l’équipe informe les parents sur le déroulement de la journée et les moments forts (activités, repas, sieste, soins…). Pour ce faire, les membres de l’équipe tiennent à jour un cahier où sont notées toutes les informations à transmettre, concernant chaque enfant.

  • Les activités et moments forts :

Les activités proposées par l’équipe éducative sont imaginées en fonction du stade de développement et des besoins de chaque enfant. C’est donc en partant des informations transmises par les parents et de l’observation des enfants, que l’équipe éducative va identifier les besoins de chacun afin de mettre en place des moyens adaptés pour y répondre. On peut identifier quatre grands besoins de l’enfant, à savoir : les besoins physiologiques, les besoins affectifs et sociaux, le besoin de développer ses capacités cognitives, et le besoin de se mouvoir.

L’éveil culturel, en tant que vecteur d’intégration sociale comme de communication et partage entre les familles et l’institution est sous-jacent aux projets développés.

L’équipe éducative s’inspire de la pédagogie active dans la mesure où l’adulte construit les activités qu’il propose à l’enfant à partir des découvertes de celui-ci.

Un projet individualisé est réfléchi pour chaque enfant en fonction de ses appétences, compétences, difficultés ou intérêts. Une relation d’accompagnement soutenante et bienveillante est instaurée par l’adulte envers celui-ci.

C’est dans un climat respectueux que le jeu sous toutes ses formes, l’exploration, l’accès à l’imaginaire, la rencontre avec l’autre sont privilégiés.

Les temps de repas, soins, repos, répondent au rythme de l’enfant et s’inscrivent comme des repères temporels dans la journée d’accueil.

L’enfant a besoin de manipuler, d’expérimenter, d’explorer, d’observer, d’exercer ses compétences… dans un cadre ludique pour construire ses connaissances. L’équipe éducative veille à :

  • Laisser l’enfant être acteur de ses expériences.
  • Proposer un matériel riche, varié et adapté tant dans les activités autonomes et spontanées que dans les activités structurées.
  • Stimuler la curiosité et l’intérêt de l’enfant en lui proposant des activités extérieures afin :d’élargir ses possibilités de découverte, de se confronter au réel,de découvrir la ville.
  • Proposer à l’enfant les moyens de s’exprimer à travers la créativité.
  • Favoriser l’émergence du langage chez l’enfant.
  • Faire confiance à l’enfant dans ses capacités motrices


Les locaux et les aménagements :

L’aménagement de l’espace doit répondre au besoin de sécurité de l’enfant en gardant une certaine stabilité. L’enfant pourra ainsi se situer dans l’espace collectif.

A l’entrée de la structure, des porte-manteaux et casiers sont attribués à chaque enfant.

Dans la chambre, les lits sont notés au nom de  chaque enfant et toujours disposés de la même manière.

L’espace de vie doit être adapté et utilisé selon la dynamique du groupe et les besoins de chacun. De ce fait, un espace réservé aux tout-petits leur permet d’évoluer en toute sécurité et sérénité. Pour les plus grands, un mobilier adapté avec des tables et des chaises à leur taille, des casiers de rangements à leur portée, des « coins » propices aux jeux symboliques (dînette, coin voiture...) ainsi qu’un « coin » repos, lecture, participe à leur besoin d’expériences, de découvertes, mais aussi de bien-être.

Les repas sont pris, en fonction de l’âge de l’enfant, soit dans les bras, soit dans une petite chaise individuelle avec tablette, soit à table à plusieurs.

Dans la salle de bain, l’équipe dispose d’un coin change pour les petits. Il y a également un petit WC ainsi qu’un petit lavabo pour favoriser l’autonomie des enfants plus grands.

Un budget au service du projet : Le budget permet de répondre aux objectifs (par exemple en terme de qualification des professionnels, de formations, d’éventuels aménagements, d’activités adaptées,…)